PÉKIN, 2 décembre 2022 /PRNewswire/ — Un reportage de CRIOnline :

Power Construction Corporation of China (PowerChina), l’un des premiers lots d’entreprises chinoises à étendre leurs activités internationales en Afrique, a mis en œuvre de nombreux projets de construction d’infrastructures à grande échelle dans plusieurs pays à travers le sud-est du continent, apportant des contributions positives au développement économique africain et à l’amélioration des moyens de subsistance des populations locales.

La centrale hydroélectrique de Karuma, la plus grande centrale de ce type en construction en Ouganda, utilise pleinement les ressources en eau du cours supérieur du Nil et donnera une forte impulsion au développement économique du pays une fois achevée. Avant de lancer le projet, PowerChina a réalisé huit études d’impact au cours desquelles des experts ont été invités à évaluer l’environnement biologique local et à aider à définir le modèle de construction, avant de décider, en accord avec le propriétaire de la centrale, d’enterrer le groupe électrogène, le grand transformateur et d’autres équipements dans un espace souterrain. En outre, pendant le processus de construction, tous les travaux seront effectués de manière à préserver au maximum la végétation originelle du sol pour une cohabitation pacifique avec la faune indigène locale.

Au Zimbabwe, un pays riche en traditions et en cultures locales, PowerChina a mené une série d’enquêtes systématiques auprès de la population locale avant de construire la centrale thermique de Hwange, la plus grande installation de ce type jamais construite dans le pays. Pour éviter les conflits dus à des malentendus, tous les employés chinois ont dû suivre une formation aux compétences culturelles afin de respecter les coutumes locales, tandis que les concepts et systèmes de gestion chinois ont été rendus totalement transparents pour les employés zimbabwéens.

Depuis la mise en place de l’équipe de projet de la centrale électrique d’Andekaleka à Madagascar en 2018, PowerChina a sorti le grand jeu pour surmonter les obstacles dus aux différences culturelles, habituelles et professionnelles, et a finalement réussi à mettre en œuvre le projet. L’installation devrait répondre à 50 % de la demande d’électricité de la capitale du pays, Antananarivo, une fois qu’elle sera mise en service d’ici fin 2022.

Malgré les différences culturelles, les individus ont les mêmes pensées et aspirations. Chaque employé de PowerChina est convaincu que ce n’est qu’en s’engageant de manière proactive dans les nombreuses cultures diversifiées du monde et en interagissant avec les nombreux groupes sociaux de chaque pays et région dans lesquels ils opèrent, qu’ils peuvent insuffler une vitalité durable à leurs activités internationales et parvenir à un développement commun avec tous les clients, partenaires, parties prenantes et résidents locaux.